advertica-default-slider-image

L’objectif de la SFR est de fédérer de manière transversale, dans le cadre de l’Université Grenoble-Alpes fusionnée, un certain nombre d’unités de recherche de l’Université Joseph-Fourier, de l’Université Pierre-Mendès-France, de l’Université Stendhal et de l’Institut d’études politiques. L’objectif est de construire une offre de recherche cohérente et coordonnée autour des questions relatives à l’élaboration, l’usage et la diffusion de la démarche intellectuelle scientifique critique, que d’aucuns appellent hygiène préventive du jugement, comme Jean Rostand, et d’autres autodéfense intellectuelle, à l’instar de Noam Chomsky.

Par la transdisciplinarité créée au sein de la structure, la SFR compte traiter ces questions d’éducation à la pensée critique en coupe sagittale : depuis l’échelle des mécanismes cognitifs en jeu au niveau de l’individu jusqu’à l’échelle des comportements sociaux. Il lui reviendra la tâche de caractériser et de situer ce qu’est un outil « critique » à proprement parler, et quelle recherche en éducation celui-ci permet. La SFR compte également répondre à un autre enjeu : associer ou adosser aux unités de recherche des institutions et groupes d’individus issus de la société civile. D’une part, cela permet à la parole publique d’entrer réellement en compte dans les orientations de la recherche. D’autre part, les fruits des travaux de la SFR seront valorisés, non seulement par les canaux académiques mais aussi et surtout par une réappropriation des enjeux scientifiques des diverses controverses par le public, contribuant ainsi au renouvellement du débat populaire et à l’incrémentation du niveau de complexité critique moyen.

Porté par

  • client-logo